Rbanque.com

Vous pouvez avoir besoin d’envoyer de l’argent à un membre de votre famille ou à un proche dont le compte n’est pas hébergé en... Virement SEPA ou non SEPA, c’est quoi ?

Vous pouvez avoir besoin d’envoyer de l’argent à un membre de votre famille ou à un proche dont le compte n’est pas hébergé en France. Les occasions de réaliser un virement non SEPA (c’est à dire vers un compte dans un pays étranger) ne manquent pas. Cependant, il faut savoir que cette opération bancaire va entraîner des frais.

En matière de virement international, vous allez en effet devoir distinguer ceux qui sont à destination ou en provenance d’un pays qui se trouve dans, ou hors de la zone SEPA. Cette dernière catégorie est celle pour laquelle les frais bancaires seront les plus élevés.

On vous explique donc dans cet article comment réaliser un virement non SEPA, combien cela coûte… Mais surtout, comment réduire au maximum ces frais, en passant notamment aux banques digitales.

Qu’est-ce qu’un virement non SEPA ?

Un virement à l’étranger (c’est à dire vers ou depuis un compte qui ne se trouve pas en France) peut être de deux natures. Il peut être SEPA (c’est à dire vers un pays qui se trouve dans la zone SEPA), ou non SEPA.

Comment réaliser un virement vers l'étranger ?

En pratique, les démarches pour réaliser ce type de virement sont exactement les mêmes que pour un virement classique (comme on le verra par la suite). Vous pourrez ordonner le virement depuis votre espace client ou en vous rendant directement en agence. La seule chose que vous aurez à faire est de fournir les coordonnées bancaires du destinataire.

Cependant, en fonction de la banque dans laquelle vous êtes client, il est possible qu’une manipulation spécifique soit nécessaire. Ou que vous deviez recevoir un code secret sur votre téléphone afin de sécuriser l’opération. Pour en savoir plus sur ces petites spécificités, la meilleure chose est de vous rendre sur le site de votre agence. Ou de consulter votre convention de compte.

Comment réaliser un virement non SEPA

Pour réaliser un virement non SEPA (c’est à dire dans un pays qui ne fait pas partie de la zone euro ou de l’union monétaire Européenne (comme l’Islande, la Norvège, le Liechtenstein, la Suisse, Monaco, Saint-Marin, les îles de Jersey, Guernesey et de Man, la principauté d’Andorre et l’État de la Cité du Vatican), vous allez devoir émettre un ordre. Cet ordre va indiquer à votre banque la somme que vous souhaitez transférer et les données du compte qui en sera bénéficiaire.

L’ordre de virement peut permettre de réaliser une opération ponctuelle, ou de mettre en place un paiement régulier (hebdomadaire, mensuel, annuel). Cette deuxième option peut être par exemple intéressante si vos enfants font leurs études à l’étranger et que vous leur envoyez régulièrement de l’argent pour subvenir à leurs besoins.

Comme nous le disions un peu plus haut, il est possible de réaliser cet ordre de virement depuis l’espace client de votre banque. S’il s’agit de la première fois que vous réalisez un virement non SEPA, vous pouvez aussi être plus rassuré à l’idée de réaliser ce virement avec un conseiller. Dans ce cas, rendez-vous directement dans l’agence de votre banque la plus proche.

La principale information que vous devrez donner à votre banque est l’identité du compte bénéficiaire. Qu’il soit SEPA ou non SEPA, ce compte est identifié par un code IBAN (une numérotation internationale) qui permet d’unifier et de faciliter les transferts à l’étranger.

Qu’y a-t-il dans un ordre de virement non SEPA ?

Que vous émettiez votre virement non SEPA en agence (en signant un formulaire d’ordre de virement) ou sur Internet, vous devrez systématiquement donner les mêmes informations. A savoir :

  • le numéro du compte à débiter,
  • la somme à transférer,
  • la date d’exécution souhaitée (si le virement n’est pas immédiat),
  • les coordonnées bancaires du compte (IBAN, code SWIFT) à créditer.

Vous pouvez également donner plus d’informations à votre banquier, comme

Virement non SEPA : quels sont les frais associés à un virement à l’étranger ?

  • l’objet du virement afin de faciliter le suivi sur votre compte bancaire;
  • la référence du bénéficiaire si nécessaire (par exemple s’il s’agit d’une entreprise)
  • un court message au bénéficiaire du virement non SEPA.

Si vous réalisez régulièrement des virements vers un compte à l’étranger, il est possible d’enregistrer certaines de ces informations (notamment l’IBAN et le code SWIFT) dû bénéficiaire dans votre espace client en ligne.

Découvrez les principales différences entre les cartes Visa et MasterCard.

L’exécution du virement international

Une fois que vous aurez émis l’ordre de virement non SEPA, votre compte (ou en tout cas le compte du débiteur) sera débité de la somme en question. A condition bien sûr que ce dernier soit suffisamment approvisionné. Si ce n’est pas le cas, et que ce dernier ne bénéficie pas d’une autorisation de découvert (il s’agira alors d’un compte débiteur), alors le virement peut être rejeté.

Attention, car ce rejet peut entrainer des frais bancaires supplémentaires. La bonne nouvelle est cependant que ces incidents de paiement sont désormais plafonnés par la loi. Votre banque ne pourra donc pas vous prélever plus de 20 euros.

Si le compte débiteur est bien approvisionné, le virement sera immédiat ou différé, en fonction des modalités choisies au moment de passer l’ordre. Le montant sera crédité dans un délai de 3 à 4 jours, selon les banques créditrices et bénéficiaires.

Combien coûte un virement à l’étranger ?

La mauvaise nouvelle de cet article est que, contrairement aux virements SEPA (c’est à dire dans la zone Euro et les pays partenaires comm l’Islande, la Norvège, la Suisse, Monaco et le Liechtenstein) qui sont gratuits, les virements non SEPA entraineront eux, des frais bancaires.

En ce qui concerne la répartition de ces frais, trois modalités sont possibles :

  • les frais sont uniquement à la charge de l’émetteur (OUR) : le bénéficiaire reçoit donc l’intégralité de l’argent viré;
  • les frais sont entièrement à la charge du bénéficiaire (BEN);
  • pour finir, les frais peuvent être partagés entre les émetteurs et les bénéficiaires (SHARE). L’émetteur prendra par exemple en charge les frais d’émission. Le bénéficiaire, quant à lui, devra s’acquitter des frais d’encaissement. C’est généralement ce mode de répartition qui est privilégié par les banques.

Les différents frais d’un virement non SEPA

Lorsque vous émettez un ordre pour un virement hors de la zone SEPA, cela implique différents frais bancaires. Ces derniers vont en effet se décomposer de la sorte :

  • les frais d’émission : il s’agit d’un pourcentage de la somme virée. Les banques appliqueront chacune une commission spécifique;
  • les frais de réception : ils sont généralement fixes;
  • la commission de change : si vous effectuez un virement vers un compte dans une devise autre que l’euro, la somme que vous allez transférer va devoir être convertie. Il s’agit le plus souvent d’un pourcentage du montant. Attention également au taux de change, qui est rarement le taux réel et qui permet le plus souvent aux banques de prélever des frais cachés à cette étape de l’opération. Il est également conseillé de vérifier que ce soit bien la banque de départ, et non celle d’arrivée, qui effectue la conversion. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises, en particulier si le transfert prend plusieurs jours (voir semaine), et une éventuelle dégradation du taux de change.

En tout et pour tout, lorsque l’on additionne ces frais bancaires, un virement non SEPA peut rapidement vous coûter plus de 20 euros. Voir plus si la somme que vous virez est importante.

Quels sont les tarifs pratiqués par les banques ?

Comme nous venons de le voir un peu plus haut, les banques françaises vont appliquer des tarifs qui leurs sont propres en matière de virement vers l’étranger. Selon l’établissement duquel vous êtes client, un virement non SEPA vous coûtera plus ou moins cher. Dans tous les cas, cette opération ne sera jamais gratuite.

  • ING Direct: Au total, 50 euros (avec les frais de réception/d’émission et la commission de change);
  • Boursorama Direct : Au minimum 37 euros;
  • Monabanq : 35 euros;
  • Hello Bank : 25 euros;
  • BforBank : Frais d’émission 25 euros, commissions de change, 0,6030% -min 17€ – et frais de réception 10€);
  • BNP Paribas : frais de réception avec un conseiller : 1% (min 19€, max 65€), sur internet : 9,50 euros, commission de change – jusqu’à 75000 € : 0,50% et – au-delà de 75000 € : 0,25%

Comment faire un ordre de virement hors zone SEPA

Attention, car votre banque n’autorise parfois les virements internationaux que dans certaines devises. Pour ING Direct, seulement 4 sont disponibles, à savoir le dollar, Livre Sterling, Franc Suisse, Yen.

On vous explique qu’elle est l’utilité du cryptogramme sur votre carte bancaire.

Comment réduire ses frais de virements hors de la zone SEPA ?

Lorsque l’on regarde ces tarifs, la seule constante que l’on peut remarquer est que les banques en ligne sont globalement beaucoup moins chères que les établissements classiques. Si vous réalisez régulièrement ce type d’opération, il est donc plus intéressant pour vous de vous tourner vers une offre 100 % dématérialisée. En l’occurrence, ce sont Hello Bank (avec un total de 25 euros) et MonaBanq (35€) qui sont les plus accessibles.

Mais il y a encore plus intéressant, et moins cher que les banques en ligne, les néobanques. N26, par exemple, une startup de la fintech allemande, propose de réaliser des virements à l’étranger dans 19 devises différentes. Les virements sont de plus facturés au taux de change réel, et sans commission.

Découvrez également notre avis complet sur la carte prépayée PCS MasterCard.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *